$category.getTitle($locale)

Manger mieux

Trekking : manger et boire avant, pendant et après l’effort

back
Equilibrer votre alimentation en tenant compte votre mode de vie actif peut être une sacrée épreuve. Une bonne préparation pendant l’effort et des astuces pour refaire le plein de nutriments sont essentielles. Voici quelques conseils pour relever ce défi lors d’un trek.

Juste avant votre trek : préparez-vous comme il faut avec un repas adapté

En trekking — comme pour beaucoup d’efforts physiques exigeants, en particulier les marathons et les courses d’endurance – la préparation est une des clés du succès.

Cette longue préparation, néanmoins, va au-delà du simple entraînement physique. Ce que vous mangez avant un trek peut avoir un impact significatif sur votre performance.

Le soir précédent le trek, consommez en priorité des glucides à faible indice glycémique (low-GI). Ces derniers - par exemple les pâtes, le riz (de préférence complets)le pain (au levain, complet), les pommes de terre et certaines céréales de type avoine, muesli, etc. libèrent lentement l’énergie et renforcent votre capacité à supporter des sports qui requièrent beaucoup d’énergie, comme le trekking.1

Pendant votre trek : restez hydraté(e) et refaites le plein d’énergie

Peu importe le sport, l’hydratation est la clé pour tenir. En trekking, il est particulièrement important de restaurer les fluides perdus car il s’agit d’un sport cardiovasculaire et de résistance. Pensez donc à boire de l’eau ! Mais évitez l’eau très chaude ou trop froide pour ne pas bouleverser la température de votre corps. Boire peu mais souvent va vous aider à vous réhydrater – et souvenez-vous de boire toujours avant d’avoir soif !

Pour tenir plus longtemps en trekking, il vous faut bien vous hydrater mais aussi vous assurer de pouvoir couvrir toutes vos dépenses énergétiques. Contrairement à la veille au soir, le moment est venu d’opter pour des aliments aux forts indices glycémiques. Ils seront plus rapidement métabolisés en glucose, que votre corps utilisera comme source d’énergie.1-2

Les fruits comme le raisin, la pastèque, ainsi que les fruits secs ont un fort indice glycémique. De quoi recharger rapidement vos batteries !

Après votre trek : pensez récupération et alimentation

Le trekking peut se révéler assez éprouvant pour l’organisme. N’oubliez pas de prendre soin de vous après chaque trek et de vous réapprovisionner en énergie grâce à des aliments revigorants. Restaurez vos apports en nutriments pour soigner votre fatigue musculaire.

Les protéines ont une importance particulière et jouent un rôle crucial pour permettre au corps de se régénérer et de se développer.3 La viande, le poisson et même les céréales au blé complet ainsi que les légumineuses sont souvent recommandés pour leur richesse en protéines.



1 Effects of High vs Low Glycemic Index of Dietary Carbohydrate on Cardiovascular Disease Risk Factors and Insulin Sensitivity, F.M.Sacks, V.J.Carey and all, JAMA. Author manuscript; available in PMC 2015 Jun 17. Published in final edited form as: JAMA. 2014 Dec 17; 312(23): 2531–2541.
2 Glycemic index: overview of implications in health and disease, D.Jenckins, C.Kendall and all, Am J Clin Nutr July 2002 vol. 76 no. 1 266S-273S
3 Protein intake and athletic performance, Lemon PW, Proctor DN. Sports Med. 1991 Nov;12(5):313-25.