J'ai la (Ci)trouille !

Apprenez à cuisiner les cucurbitacées !

back
Pour Halloween il n’y en a que pour elles ! Les citrouilles sont partout et décorent les jardins à la tombée de la nuit. Pourtant, c’est avant tout un légume délicieux qui permet de réaliser des recettes gourmandes en un tour de main !

Vive les cucurbitacées !

Potiron, citrouille, potimarron, butternut, courge musquée ou pâtisson font tous partie de la famille des cucurbitacées. Légumes colorés et pleins de goûts, ils sont de nouveau sur le devant de la scène et ce n’est pas pour nous déplaire. Chaque courge a sa particularité et il est facile de les différencier. La citrouille est orange pâle et bien dessinée avec une chair légèrement filandreuse. Le potiron est rouge orangé, moins dessiné que la citrouille et sa chair est plus sucrée. Le butternut est allongé et a un petit goût de noisette. Le potimarron est plus petit et plus rouge que le potiron. Comme son nom l’indique, il a un bon goût de châtaigne ; à condition qu’il soit récolté à la pleine saison, au cœur de l’automne !

Comment les cuisiner ?

Oubliez tous vos préjugés sur les courges ! Si elles sont imposantes et parfois biscornues, il suffit de quelques astuces pour les cuisiner en toute simplicité. Suivez le guide !

• Soupes et veloutés

Le potiron et la citrouille sont parfaits pour réaliser des soupes légères et parfumées. Si la peau ne se consomme pas, il est beaucoup plus facile de l’enlever après cuisson. Plongez directement de gros quartiers dans un mélange d’eau et de lait. Laissez cuire jusqu’à ce que la chair soit tendre, égouttez (en conservant un peu d’eau de cuisson) et détachez la peau. Le lait apporte de la douceur et permet d’obtenir une soupe bien orangée. Vous n’avez plus qu’à mixer et assaisonner ! Pour les veloutés, l’on préfère le potimarron ou le butternut, leur chair plus dense permet de réaliser des soupes onctueuses et plus épaisses. En plus, le potimarron n’a pas besoin d’être épluché : la peau se consomme et c’est elle qui donnera un bon goût de châtaigne à votre velouté !

• Juste grillé !

Avec leurs saveurs sucrées et douces, les courges se dégustent très bien juste passées au four. La courge musquée de Provence est très dessinée avec des quartiers prononcés, ce qui la rend pratique à découper. Vous n’avez qu’à suivre sa forme naturelle avec le couteau et le tour est joué ! Enlevez des pépins à l’aide d’une cuillère, enfournez à 200°C avec un filet d’huile d’olive et assaisonnez à votre goût.
Le potimarron et le butternut sont aussi conseillés. Ils se marient facilement avec des épices comme le curry et le paprika ou encore du miel. Pas besoin de passer des heures en cuisine pour composer un plat complet : les courges se dorent la pilule sans rien demander !

• Légumes oubliés

Certaines cucurbitacées, longtemps discrètes, font leur grand retour dans nos rayons. Le pâtisson, blanc et aplatit, à une chair tendre et se déguste aussi bien tranché fin en salade que farci. A mi-chemin entre la courgette et les courges il est doux et fondant.
La courge spaghettis se trouve désormais facilement en supermarché et vient révolutionner notre façon habituelle de consommer les courges. Il suffit de la cuire 20 à 30 minutes dans l’eau bouillante, puis de gratter délicatement la chair avec une fourchette, pour que la magie opère ! Elle se transforme en véritables spaghettis de légumes qui se cuisinent comme des pâtes classiques. Une alternative très gourmande, qui fonctionne (paraît-il...) très bien façon carbonara !